Florence METRAL

Dig­i­tal nomad
Cela fait 3 ans et demi que je suis libre de tra­vailler où et quand je veux. 
Je voy­age à ma guise en finançant mon style de vie grâce à un busi­ness rentable en ligne et qui me per­met d’être libre financièrement. 

Qui suis-je ?

J’ai 36 ans, j’ai été expert-compt­able  jusqu’à ce que je décide de tout quitter. 

Pen­dant deux ans, j’ai souf­fert du syn­drome du défilé tho­ra­co-brachial. C’est une com­pres­sion nerveuse, veineuse et artérielle dans la région entre le cou et l’épaule.

Je n’arrivais plus à me con­cen­tr­er sur mon tra­vail. Les médecins étaient clairs sur le diag­nos­tic, il fal­lait opérer. 

Après avoir subi mon inter­ven­tion chirur­gi­cale, j’ai repris le tra­vail trop tôt, trop vite. Les douleurs post-opéra­toires ont aug­men­té pro­gres­sive­ment, et ont empiré davan­tage avec  la péri­ode fis­cale (qui est un moment très chargé avec de longues journées de 12 h de  travail ). 

Et je me suis alors pro­fondé­ment remise en ques­tion. Quelle était cette vie rem­plie de douleurs ? Un méti­er devenu insup­port­able à exercer ? l’incapacité de rire avec mes amis et col­lègues ? le sen­ti­ment de m’éloigner de mes col­lab­o­ra­teurs ? J’avais même de la dif­fi­culté à sourire, moi qui  jadis le fai­sait de façon si naturelle !

J’ai alors pris con­science que la san­té, mon bon­heur devait pass­er avant tout le reste. Je ne voulais pas me réveiller un matin en me dis­ant que j’étais passée à côté de ma vie, com­plète­ment frus­trée de n’avoir pas pour­suivi mes rêves.

L’objectif de ce départ était de prof­iter d’un cadre chaud et ensoleil­lé pour faire une con­va­les­cence béné­fique. Et bien sûr, sup­primer toutes les posi­tions qui m’étaient néfastes (notam­ment celle assise devant l’ordinateur).

Mal­gré une nette amélio­ra­tion dès les pre­mières semaines de “décon­nex­ion”, je n’étais pas encore capa­ble 6 mois plus tard de repren­dre un tra­vail de bureau.

Et j’ai eu mon deux­ième déclic en me dis­ant pourquoi ne pas pour­suiv­re cette vie  qui sem­blait bien me convenir ?

Il était évi­dent que l’éloignement de l’ordinateur, la marche régulière, la chaleur, avaient été béné­fiques sur ma santé.

Pourquoi alors ris­quer de tout gâch­er à nou­veau en reprenant une vie de bureau dans le froid de l’hiver ?

Et c’est comme ça que j’ai réservé mes bil­lets d’avion pour la Martinique,

Je me suis enfin décidée à hon­or­er la vie. Cette « pause » cen­sée être tem­po­raire, je l’ai trans­for­mée en un change­ment défini­tif. J’avais tant de choses à voir, et à expérimenter.

ET pour obtenir tout ça, je recher­chais une solu­tion pour  dévelop­per une activ­ité  en ligne avec un sys­tème qui pro­duit des revenus. Devenir mon pro­pre patron, me lancer sans me laiss­er frein­er par mes peurs. Prof­iter d’une lib­erté géo­graphique tout en répon­dant aux besoins de mes clients. 

Tra­vailler quelques heures, et le reste du temps me con­sacr­er aux activ­ités que j’aime le plus (voy­age, ran­don­née, observ­er les ani­maux dans leur milieu naturel). 

Grâce à ma for­ma­tion en sci­ences de ges­tion et à mon expéri­ence d’expert-comptable, j’ai créé mon entre­prise. Je suis par­tie en voy­age à durée indéter­minée, et je me suis enfin décidée à hon­or­er la vie.

Constats

La peur de se lancer, la crainte du regard des autres

Je suis par­tie du con­stat que beau­coup de per­son­nes ont peur de se lancer, peur de ne pas être à la hau­teur. Elles ressen­tent une sorte de frustration. 

Elles ont peur de ne pas avoir une sit­u­a­tion finan­cière stable. 

OU encore elles se dis­ent qu’elles ne maîtrisent pas internet. 

Elles se deman­dent com­ment faire pour gag­n­er de l’argent et voy­ager en toute quié­tude. Vont-elles gag­n­er assez d’argent pour ne pas vivre des fins de mois difficile ? 

Par ailleurs, elles craig­nent le regard des par­ents sur leurs nou­velles activités.

Trouver une idée de business rentable, par où commencer ?

Les per­son­nes prêtes à se lancer, ne savent pas par quoi com­mencer, ni com­ment gér­er la tran­si­tion avec leur activ­ité salariée. Elles ont du mal à trou­ver une idée de busi­ness, à trou­ver leur voie. Elles ne savent pas com­ment tester et valid­er une idée de busi­ness avant de lâch­er leur job de salarié (par exemple).

Elles n’ont pas une vision claire de pro­jets. Elles se posent des ques­tions sur com­ment com­mu­ni­quer et par quoi com­mencer.  Com­ment appli­quer leurs idées.

Comment monétiser et trouver des clients rapidement ?

Et même quand elles trou­vent une idée, elles ne savent pas com­ment prospecter et vendre. 

Com­ment rechercher des clients et moné­tis­er leurs activités.

Cer­tains vendent dif­fi­cile­ment leurs pro­duits ou ser­vices parce qu’ils ne savent pas com­ment attir­er du traf­ic de qualité..

Et si vous aussi, vous choisissiez de vivre vos rêves ? 

Avec le recul, j’ai com­pris que lorsque vous allez tra­vailler à recu­lons, si vous n’êtes pas heureux dans votre vie actuelle… alors il faut vous pos­er les bonnes ques­tions. Est-ce que ça vaut vrai­ment la peine de con­tin­uer à vivre ain­si ? Ne vaut-il pas mieux repar­tir d’un bon pied ?

Voulez-vous avoir le sen­ti­ment d’être coincé ou d’être pris­on­nier d’une routine ?

Bien sûr je ne suis pas dev­enue dig­i­tal nomad en un jour. Il a fal­lu réfléchir à quelle activ­ité lancer, puis met­tre en place. J’ai pour cela acquis les com­pé­tences néces­saires pour créer une activ­ité rentable en ligne. 

J’ai surtout  pris con­science de l’importance de bien se for­mer pour ne pas faire d’erreurs regrettables.

Ma méthode : Un pas après l’autre

Voici pourquoi, j’ai décidé de partager  mon expéri­ence en vous mon­trant étape par étape grâce à un mode d’emploi sim­ple et clair ; com­ment met­tre en place un sys­tème qui pro­duit des revenus et qui élim­ine les craintes.

Ain­si, vous pou­vez  devenir votre pro­pre patron, faire le tour du monde, avoir une activ­ité qui cor­re­spond à vos valeurs et à vos passions.